Vidéos du Planning familial : Un premier chef d’accusation abandonné contre les deux journalistes

Publié le : 15 juin 2016

Les chefs d’accusation à l’encontre de David Deleiden et Sandra Merritt, du Center for Medical Progress, ont été partiellement abandonnés. Ces deux journalistes anti-avortement, étaient accusés d’avoir falsifié leur identité pour produire des vidéos cachées (cf. Planning familial américain : Avortements par naissance partielle, levée de voile sur un trafic d’organes de fœtus, Planning familial américain : une nouvelle vidéo-choc alimente le malaise) en faisant croire qu’ils souhaitaient acheter au planning familial des organes d’embryons avortés. (cf. Texas : Des journalistes condamnés suite à la diffusion des vidéos du Planning Familial américain)

 

Seule la charge pour l’achat d’embryons a été rejetée, acte jugé nécessaire par le procureur pour dénoncer les pratiques illégales du planning familial. Une première victoire.

 

En revanche, David Daleiden et Sandra Merritt, sont toujours poursuivi pour l’utilisation de faux papiers d’identité, et risquent jusqu’à 20 ans d’emprisonnement. Leurs avocats rappellent que ces faux documents ont été utilisés dans le cadre de l’enquête.

 

Les avocats du planning familial ne comptent pas faire appel de la décision.

<p>The Washington Times (Juan A. Lozano) 14/06/2016</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres