Vers un traitement de l’infarctus à base de cellule-souches issues du patient ?

Publié le : 18 septembre 2018

Des scientifiques, des chercheurs de l’Université allemande de Wûrzburg[1], ont réussi pour la première fois à générer des cellules cardiaques contractiles à base de cellules souches issues du cœur du patient. Une avancée qui pourrait permettre un traitement réparateur pour pallier les crises cardiaques et les maladies cardiovasculaires[2].

 

L’infarctus du myocarde, ou crise cardiaque, abime les tissus du cœur : à chaque crise, une partie de ce tissu musculaire meurt et le reste garde des cicatrices.

 

Les scientifiques savaient déjà réaliser du tissu cardiaque contractile à base de cellules-souches, mais ils l’ont cette fois-ci produit en partant des cellules-souches qui « se nichent dans les parois des vaisseaux sanguins intracardiaques », ou vaisseaux coronariens. Initialement, ces cellules ne semblent pas capables d’effectuer seules la différentiation nécessaire au remplacement des cellules endommagées par l’infarctus : « nos études ont montré que ces cellules sont intégrées dans le tissu cicatriciel et perdent ainsi leur capacité à se transformer en en cellules musculaires », explique le Professeur Süleyman Ergün, chef de l’Institut d’anatomie et de biologie cellulaire à la JMU et auteur principal de l’étude.

 

En manipulant thérapeutiquement le comportement de ces cellules souches, les chercheurs ont pu les stimuler pour régénérer du tissu cardiaque détruit. L’idéal serait donc de « pousser » ces cellules après chaque infarctus.

 

Les découvertes actuelles se font à partir de souris. Des recherches supplémentaires seront nécessaires avant de passer à des essais sur l’homme.

 

Voir aussi :

Un muscle cardiaque humain adulte issu de cellules souches pluripotentes induites

Régénérer un cœur défaillant par la thérapie génique ?

Thérapie cellulaire en cardiologie : de nouvelles avancées grâce à des vésicules extracellulaires

Cellule iPS : un prochain essai clinique japonais pour traiter une maladie cardiaque sévère

Japon : des cellules iPS permettent l’obtention de tissu cardiaque

 


[1] En allemand Julius-Maximilians-Universität Würzburg, ou JMU.

[2] Leurs travaux sont publiés dans la revue Circulation Resarch.

 

 

<p>Top Santé, Mathilde Ragot (17/09/2018)</p> <p>Photo : Pixabay/DR</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres