Vers la fin de la recherche sur les cellules souches embryonnaires ?

Publié le 6 Déc, 2007
Le magazine La Vie consacre un dossier spécial aux cellules souches. Il revient notamment sur la découverte des Prs Yamanaka et Thomson qui ont obtenu, à partir de cellules de peau humaine, des cellules souches dotées du même potentiel que les cellules souches embryonnaires. Cette découverte est vraiment révolutionnaire explique Grégory Katz, professeur de bioéthique à l’Essec : “car les chercheurs ont réussi à inverser le processus naturel de développement cellulaire”. Il devient maintenant possible de créer des lignées cellulaires pour chaque individu, à partir de ses propres cellules reprogrammées : des “cellules médicaments ” sur mesure.

 

Cette découverte ouvre des perspectives pour de nombreuses applications. Elle pourrait permettre, par exemple, de régénérer des tissus par autogreffes pour des maladies telles que Parkinson ou Alzheimer. Autre exemple pour les personnes diabétiques, il suffirait de greffer des cellules souches dans le pancréas pour lui permettre de produire de nouveau de l’insuline.

 

Comme pour le sang de cordon, il faudrait créer des bio-banques pour récolter de la peau, de la graisse ou du sang.

 

Pour beaucoup de chercheurs, cette découverte marque un coup de frein à la recherche sur l’embryon mais, d’autres chercheurs comme John de Vos (CHU de Montpellier) qui travaille sur les cellules souches embryonnaires, expliquent que “pour savoir si les cellules ainsi obtenues ont les mêmes capacités que les embryonnaires il faudra bien continuer à travailler sur l’embryon”.

 

Le magazine La Vie rappelle que les cellules souches embryonnaires sont obtenues à partir de la destruction de l’embryon, au cinquième jour de son développement. Aucune application thérapeutique n’a été obtenue avec ces cellules alors que d’importants succès thérapeutiques ont été obtenus avec les cellules souches adultes, dans le traitement des affections cancéreuses, sanguines ou de grands brûlés.

 

Ces récentes découvertes devraient aussi modifier les axes de recherche du Téléthon, premier financeur en France de la recherche sur l’embryon. “La piste ouverte par le Pr Yamanaka mérite d’être explorée”, souligne Serge Braun, directeur scientifique de l’Association française contre les myopathies (AFM). “Mais cela ne veut pas dire qu’il faille abandonner les autres voies. Il est trop tôt pour en tirer des conséquences”, ajoute t-il. “Les moyens financiers alloués à la recherche n’étant pas extensibles, il faudra cependant faire des choix et fixer des priorités”, explique La Vie.

 

Au niveau éthique, l’Eglise affirme qu’avec cette découverte “les progrès médicaux et le respect de la vie humaine ne sont plus en conflit”. “Tous les humanistes ne peuvent que se réjouir de cette découverte, une énorme victoire contre le scientisme qui considère l’embryon humain comme un simple matériau”, conclut Grégory Katz.

 

Le Pr Mc Guckin, de l’université de Newcastle, vient d’annoncer la création avec la Fondation Jérôme Lejeune de Novussanguis, un réseau international de recherche regroupant plusieurs laboratoires, travaillant sur les cellules souches de sang de cordon. L’objectif est d’encourager une médecine régénératrice “responsable”. “Avec les cellules souches de sang de cordon, nous parviendrons à trouver des thérapeutiques pour de nombreuses maladies”, affirme le Pr McGuckin.

 

Rappelons qu’en 2005 le Pr McGuckin et son collaborateur français Nico Forraz ont démontré, pour la première fois, l’existence de cellules pluripotentes dans le sang de cordon. Ce groupe de cellules souches ont un profil similaire aux cellules souches embryonnaires et ont la propriété de former différents types de tissus : tissu sanguin, nerveux ou hépatique. En 2005 et 2006, le professeur McGukin a publié d’autres résultats dont la première création d’un mini foie en 3 dimensions à partir de cellules du sang de cordon.

 

La Vie (Laurent Grzybowski) 06/12/07 – Valeurs Actuelles 07/12/07

Partager cet article

Synthèses de presse

istock-512471386
/ Fin de vie

Espagne : accusé de cinq tentatives de meurtre, il réclame l’euthanasie

Le tribunal de Tarragone a approuvé la demande d'euthanasie de l'accusé estimant que sa demande primait sur celle des victimes ...
Adolescente
/ Genre

Genre : 140 médecins et intellectuels appellent à informer les jeunes objectivement

« On peut changer l'apparence de son corps mais jamais son inscription chromosomiale », rappellent les signataires de ce manifeste ...
Irlande : contraception gratuite pour les femmes de 17 à 25 ans
/ contraception

Irlande : contraception gratuite pour les femmes de 17 à 25 ans

Annoncée dans le budget voté en octobre 2021, cette mesure prendra effet au mois d'août ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres