USA : nomination d’Elena Kagan à la Cour Suprême

Publié le 30 Août, 2010

La nomination d’Elena Kagan à la Cour suprême a été approuvée en séance plénière par le Sénat américain le 5 août 2010. La candidate de Barack Obama a récolté 63 voix contre 37. Elle succède au juge John Paul Stevens, qui prend sa retraite à 90 ans. A 50 ans, elle est la benjamine de la plus haute juridiction des Etats-Unis et la quatrième femme à y être nommée.

Si sa nomination ne devrait pas modifier fondamentalement l’équilibre de la Cour, les sensibilités progressistes d’Elena Kagan font l’objet de vives critiques alors même que la Cour suprême est appelée à se prononcer sur des questions qui façonnent la société, comme la peine de mort, la liberté d’expression, les questions de bioéthique, etc. Pour Jeff Sessions, un des membres de la commission Judiciaire du Sénat : "Tout au long de sa carrière, Mme Kagan a placé la politique au-dessus de la loi". Le républicain Richard Shelby estime, lui : "Pour faire simple, c’est une militante politique, pas une juriste".

En matière de bioéthique, Elena Kagan avait soutenu Bill Clinton alors qu’il refusait d’interdire l’avortement par naissance partielle. Elle s’est également prononcé en faveur du clonage humain et du suicide assisté.

Le Monde 07/08/10 – Le Figaro 05/08/10 – LifeNews (Steven Ertelt) 23/07/2010

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Autiste et suicidaire, un Belge de 26 ans demande l’euthanasie « surtout pour ses parents »
/ Fin de vie

Autiste et suicidaire, un Belge de 26 ans demande l’euthanasie « surtout pour ses parents »

Un jeune Belge, diagnostiqué haut potentiel et autiste, a effectué 7 tentatives de suicide. « Après en avoir discuté avec ...
istock-518234140
/ Genre

Genre : ménopausées à 20 ans à cause de la testostérone

Une étude révèle que les hommes transgenres souffrent de problèmes « post-ménopause », comme l'incontinence, dès l'âge de 20 ans ...
Kenya : vendre des données de santé en échange d’un rendez-vous médical
/ E-santé

Kenya : vendre des données de santé en échange d’un rendez-vous médical

Au Kenya, l’application Snark Health propose aux patients de vendre leurs données de santé pour ne pas avoir à payer directement leurs ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres