USA : l’Utah vote l’interdiction d’avorter les fœtus porteurs d’anomalie génétique

Publié le : 1 mars 2019

Les législateurs de l’Utah, aux Etats-Unis, viennent de voter une loi qui interdira tout avortement de fœtus s’il a été diagnostiqué porteur d’une anomalie génétique telle que la trisomie 21. La loi doit encore passer entre les mains du gouverneur, Gary Herbert, qui « a refusé de dire s’il signerait la loi, mais a ajouté qu’il est généralement un ‘homme pro-vie’ ».

 

Plusieurs lois similaires ont déjà été bloquées en Indiana, en Louisiane et en Ohio, Karrie Galloway, présidente du Planned Parenthood pense que celle-ci n’entrera pas non plus en vigueur. Pour économiser des frais de justice coûteux, une condition a insérée dans le projet de loi ; elle prévoit que la loi n’entrerait en vigueur qu’à condition qu’une loi similaire soit jugée constitutionnelle ailleurs. Aussi, pour le gouverneur, c’est « une sorte de ‘projet de loi-message’ visant à rappeler qu’avorter un fœtus à cause d’un diagnostic de trisomie 21 n’était ‘sûrement pas une raison valable’ ».

 

L’Arkansas et le Kentucky envisagent aussi des projets de loi comparables pour cette année.

<p>Washington Times, <span class="byline">Lindsay Whitehurst (28/02/2019) - </span><a href="https://www.washingtontimes.com/news/2019/feb/28/utah-legislature-passes-down-syndrome-abortion-ban/?utm_source=RSS_Feed&utm_medium=RSS">Utah Legislature passes Down syndrome abortion ban</a></p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres