Une PME française, leader de la génomique personnalisée ?

Publié le 24 Jan, 2022

La société SeqOne Genomics, une entreprise montpelliéraine, annonce avoir levé 20 millions d’euros. Son ambition : devenir « le leader mondial de la médecine génomique personnalisée ».

En accélérant « le déploiement de sa plateforme d’analyse génomique, d’abord à l’échelle européenne puis américaine », l’entreprise veut « rendre plus accessible l’analyse génomique auprès des médecins, pour qu’ils la prescrivent davantage ». La plateforme permettrait aussi d’échanger « de façon plus fluide avec les laboratoires de biologie médicale ». Les patients atteints de cancers et « de maladies rares héréditaires » pourraient bénéficier de cette nouvelle prise en charge, assure Nicolas Philippe, co-fondateur et directeur général de SeqOne Genomics.

Les « solutions » proposées par la société sont « basées sur le cloud, l’IA [1] et le big data ». Elles « gèrent l’intégralité du processus d’analyse génomique », depuis les données brutes « jusqu’au rapport final ».

Un génome représente « 500 gigas de données », explique Nicolas Philippe, qui assure ne rater « aucun diagnostic ». « Un variant de signification inconnue à une telle date peut apporter une réponse au patient le mois d’après. » A charge de la plateforme de décrypter « des centaines de milliers de mutations par patient ».

SeqOne Genomics emploie actuellement 42 personnes. Son équipe pourrait « doubler » prochainement.

 

[1] Intelligence artificielle

Source : Les Echos, Hubert Vialatte (24/01/2022) – Photo : Pixabay

Partager cet article

Synthèses de presse

Fin de vie : « voyage d’observation » en Suisse
/ Fin de vie

Fin de vie : « voyage d’observation » en Suisse

Vendredi, les deux ministres en charge du débat sur la fin de vie, Agnès Firmin Le Bodo et Olivier Véran, ...
Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...
Ecosse : une "femme transgenre" n’ira pas dans une prison pour femmes
/ Genre

Ecosse : une “femme transgenre” n’ira pas dans une prison pour femmes

Condamnée pour le viol de deux femmes en 2016 et 2019, Isla Bryson, une femme transgenre, devra purger sa peine ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres