Une méthode pour prédire la prématurité

Publié le 16 Juil, 2008

Une équipe de l’hôpital Antoine-Béclère de Clamart a proposé, au cours de la réunion annuelle de la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie qui s’est déroulée à Barcelone, une méthode d’évaluation du risque d’accouchement prématuré chez les femmes ayant recours à une fécondation in vitro (FIV).

La méthode consiste à mesurer, par échographie, avant la FIV, la hauteur de l’utérus. L’équipe a réalisé une étude auprès de 79 femmes. L’analyse du terme des accouchements a montré un risque significatif de prématurité chez les femmes à l’utérus plus petit.

Au vu de ces résultats, les auteurs de l’étude suggèrent de n’implanter qu’un seul embryon chez les femmes dont l’utérus n’excède pas 62mm, souhaitant ainsi diminuer la mortalité néonatale.

Quotimed.com (Dr Guy Benzadon) 09/07/08

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : du sperme utilisé sans consentement
/ PMA-GPA

PMA : du sperme utilisé sans consentement

Deux enfants se sont aperçus que leurs pères biologiques n’avaient pas donné leur accord pour l’utilisation de leurs gamètes ...
Royaume-Uni : augmentation du nombre de mères porteuses
/ PMA-GPA

Royaume-Uni : augmentation du nombre de mères porteuses

Entre 2020 et 2021, le nombre de femmes s’étant portées candidates pour devenir mères porteuses au Royaume-Uni a été multiplié ...
Cannabis médical : pas d’amélioration pour les patients atteints d'un « cancer avancé »
/ Fin de vie

Cannabis médical : pas d’amélioration pour les patients atteints d’un « cancer avancé »

Une étude menée en Australie a révélé que l'huile de cannabidiol, également appelée CBD, ne soulageait pas les patients en ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres