Une maison de repos jugée pour avoir refusé l’accès à un médecin pratiquant l’euthanasie

Publié le : 4 janvier 2016

Dans un contexte de polémique sur l’objection de conscience des institutions de soins (cf. Gènéthique du 30 décembre 2015) en Belgique, une maison de repos va devoir comparaître en janvier devant le tribunal civil de Louvain, pour avoir refusé l’accès à un médecin venu pratiquer une euthanasie à une femme de 74 ans.

 

La patiente, Mariette Buntjens, atteinte d’un cancer métastasique avait demandé son euthanasie en 2011 et son dossier avait été accepté après une procédure de six mois. La maison de soin a refusé l’accès au médecin qui devait pratiquer son euthanasie par objection de conscience et Mariette Buntjens a été transportée chez elle afin d’y mourir. Sa famille a attaqué la maison de soins « car sa décision a eu pour conséquence d’encore aggraver les souffrances physiques et psychiques de la patiente ».

 

D’après les avocats de la famille et le professeur Wil Dustelmans, « les médecins ont le droit d’invoquer l’objection de conscience contre l’euthanasie, à la différence des institutions de soins ».

<p>La Libre (02/01/2016) - RTBF (02/01/2016)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres