Une découverte pour « mieux trier » les embryons créés in vitro

Publié le 8 Juil, 2015

Une équipe de chercheurs de l’Oregon et des universités de Stanford et Valence a publié hier un article dans la revue Nature annonçant qu’ils pouvaient « aujourd’hui prédire les anomalies chromosomiques des embryons humains créés par fécondation in vitro dans les 30 premières heures de développement ».

 

Jusqu’à présent, ces anomalies ne pouvaient être identifiées avant le cinquième ou sixième jour de développement, alors que les embryons doivent être implantés au troisième jour.

 

Les chercheurs se félicitent que leur découverte augmente les chances d’implantations de l’embryon dans l’utérus de la mère. Ils estiment qu’environ 50 à 80% des embryons créés in vitro présentent une anomalie chromosomique qui empêche leur développement et entraine une fausse couche.

 

Le Professeur Shawn L. Chavez et son équipe ont montré qu’ils pouvaient identifier une anomalie à chromosomique à l’aide d’une méthode non invasive. Ils ont testé cette méthode sur 117 embryons humains pour 19 couples, depuis 2012.

 

Nature (08/07/2015)

Partager cet article

Synthèses de presse

Dakota du Nord : la loi sur l'avortement toujours suspendue
/ IVG-IMG

Dakota du Nord : la loi sur l’avortement toujours suspendue

Le 23 septembre, un juge de district dans le Dakota du nord, a refusé de lever la suspension d’une loi ...
Illumina : un séquençage moins cher et deux fois plus rapide
/ Génome

Illumina : un séquençage moins cher et deux fois plus rapide

Illumina, qui contrôle 80% du marché, estime que sa nouvelle technologie permettra d’atteindre un coût de 200 dollars par génome ...
menottes
/ PMA-GPA

GPA : arrestations au Vietnam

La GPA "commerciale" est interdite au Vietnam. La pratique est passible d'une amende et d'une peine de prison pouvant aller ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres