Une avancée pour les cellules souches adultes

Publié le 21 Fév, 2008

Aujourd’hui, les cellules souches adultes deviennent des outils thérapeutiques hors du commun. L’une des difficultés majeures est de les détecter dans les organes afin de les isoler et de les utiliser. Rappelons que les cellules souches adultes sont présentes dans la majorité des organes.

Une équipe espagnole, dirigée par Maria Blasco, vient de découvrir une propriété visiblement partagée par l’ensemble des cellules souches adultes : elles posséderaient toutes des télomères plus longs que les autres cellules. Rappelons que les télomères sont des structures nucléoprotéiques situées à l’extrémité des chromosomes. Leur rôle est de protéger les chromosomes de la dégradation et d’évènements de fusion ou de recombinaison. Or ces télomères diminuent chaque fois que la cellule se divise.

Les cellules souches adultes ne se divisant que très rarement, les chercheurs ont pu démonter qu’elles possédaient toutes des télomères plus longs que les cellules différenciées.

La découverte de ce phénomène pourrait faciliter la détection des populations de cellules souches adultes et conduire à l’identification de nouvelles niches.

Le Quotidien du Médecin 21/02/08

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres