Un programme américain pour séquencer un million de génomes

Publié le 28 Août, 2019

Le programme gouvernemental américain ‘All of Us’ coordonné par le NIH[1] vise à séquencer le génome d’un million de personnes. L’objectif ? Combiner ces données avec des données de santé et mettre ces informations à disposition de la communauté scientifique. In fine, une meilleure identification des facteurs de risques et des marqueurs biologiques pourrait permettre un diagnostic plus efficace et un traitement mieux adapté.

 

Dans ce programme, priorité est donnée à l’inclusion de groupes ethniques et socio-économiques jusqu’ici sous-représentés dans la recherche biomédicale. Lancé en mai 2018, le programme recense à ce jour 230 000 participants.

 

Récemment, un premier financement de 4,6 millions de dollars a été accordé à la société californienne Color, pour proposer d’accompagner des participants au moment de la réception de leurs résultats, notamment quand il s’agit de leur annoncer de possibles mutations associées au risque de cancer du sein. La question reste posée quant à la quantité d’informations qui sera effectivement dévoilée. En cause, les incertitudes qui existent concernant un grand nombre de mutations génétiques. Des résultats complémentaires pourraient être proposés avec l’avancée de la recherche. Leur fréquence reste à définir.

 

Pour aller plus loin :



[1] National Institutes of Health.

 

Bionews (27/08/2019) – US project on 1 million genomes lines up genetic counsellors

Nature News (21/08/2019) – Huge US government study to offer genetic counselling

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres