Un nouveau type de cellule CAR-T pour soigner les cancers de l’enfant ?

Publié le 7 Avr, 2023

Dans le cadre d’une étude italienne, 9 des 27 enfants atteints de tumeurs solides[1] et traités avec des cellules CAR-T, ne présentaient « plus aucun signe de cancer six semaines après le traitement »[2]. Toutefois, deux d’entre eux ont fait une rechute et sont décédés par la suite.

Les enfants participant à l’étude étaient « particulièrement difficiles à traiter », indiquent les chercheurs. Au bout de trois ans, 11 étaient encore en vie, dont certains n’ayant répondu que « partiellement » au traitement. Nombre d’entre eux ont présenté un effet secondaire fréquent avec la thérapie CAR-T, une réaction immunitaire « excessive » appelée syndrome de libération de cytokines. L’effet s’est avéré « bénin » chez la plupart des enfants ont indiqué les chercheurs, ce qui leur fait conclure que la thérapie est « faisable et sûre ».

Un nouveau type de cellule plus efficace ?

Par ailleurs, des chercheurs du Peter MacCallum Cancer Center en Australie ont testé l’efficacité d’un nouveau type de cellules CAR-T dans le traitement des tumeurs solides. Il s’agit de cellules T plus jeunes, plus proches d’une cellule souche. Appelées cellules CAR-T de type souche, ces cellules ont une capacité accrue à se reproduire lorsqu’elles portent le récepteur CAR, et persistent dans l’organisme pendant une longue période. Les tests effectués avec ces nouvelles cellules ont donné des « résultats prometteurs », indiquent les chercheurs.

Les chercheurs ont pu générer des cellules CAR-T de type souche « entièrement fonctionnelles » en 6 jours au lieu des 14 habituels. Ils espèrent tester ces cellules CAR-T « de nouvelle génération » dans le cadre d’essais cliniques sur des enfants atteints d’un cancer du sang difficile à traiter, avant de traiter d’autres types de cancer.

 

[1] neuroblastome

[2] Les cellules CAR-T ont été utilisées pour traiter la leucémie lymphoïde chronique (LLC) et le lymphome non hodgkinien, avec des taux de réussite de 35 % à 70 %, mais elles ont eu moins de succès dans le traitement des tumeurs cancéreuses solides.

Sources : AP, Carla K. Johson (05/04/2023) ; New atlas, Paul McClure (05/04/2023) – Photo : iStock

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Changement de genre chez les mineurs : un juge fédéral annule la loi de l'Etat de Floride
/ Genre

Changement de genre chez les mineurs : un juge fédéral annule la loi de l’Etat de Floride

Un juge fédéral américain a annulé et qualifié d’inconstitutionnelle une loi de Floride qui interdisait les traitements de genre sur ...
Avortement et genre : le Paraguay opposé aux suggestions de l’ONU
/ Genre, IVG-IMG

Avortement et genre : le Paraguay opposé aux suggestions de l’ONU

Le 7 juin, le ministre paraguayen de l’enfance et de l’adolescence, n’a pas répondu favorablement aux recommandations des Nations Unis ...
Drépanocytose : une enquête révèle des cas de stérilisation forcée
/ IVG-IMG

Drépanocytose : une enquête révèle des cas de stérilisation forcée

Une récente enquête de Stat, « Coercive Care », a révélé que des femmes atteintes de drépanocytose avaient subi des pressions pour ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres