CAR-T : un essai clinique pour traiter le VIH

Publié le 21 Avr, 2023

Des chercheurs de l’UC Davis ont intégré un deuxième participant dans leur essai clinique visant à développer une thérapie à base de cellules CAR-T contre le VIH. Ce type de thérapie consiste à prélever les globules blancs du patient, les lymphocytes T, et à les modifier pour qu’ils puissent identifier et cibler le VIH. Actuellement, environ 38 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde.

Le premier patient avait rejoint l’essai duoCAR au mois d’août dernier. Il s’agit du premier essai clinique sur l’homme pour ce type de traitement. « Jusqu’à présent, aucun événement indésirable lié au traitement n’a été observé et les deux participants se portent bien », indique Mehrdad Abedi, qui encadre cet essai.

« Notre objectif principal pour cette phase de l’essai est d’évaluer l’innocuité et la tolérabilité de différents schémas de doses uniques de la thérapie CAR T », indique le médecin. Trois cohortes de trois personnes chacune seront recrutées. L’essai est ouvert : les chercheurs comme les participants savent quel traitement est administré.

Les thérapies CAR-T sont d’ores et déjà approuvées par la FDA pour traiter certains types de lymphomes et de leucémies, ainsi que le myélome multiple (cf. Un nouveau type de cellule CAR-T pour soigner les cancers de l’enfant ?). Elles sont par ailleurs envisagées pour combattre le lupus érythémateux disséminé qui ne répond pas aux traitements actuels du lupus (cf. Cellules CAR-T : du traitement du cancer au lupus ?).

 

Source : Medical Xpress, Liam Connolly (19/04/2023) – Photo : Darwin Laganzon de Pixabay

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres