Un mémorial pour les foetus avortés

Publié le 10 Fév, 2005

Dans le courrier des lecteurs, une femme revient sur les 30 ans de la loi Veil. Elle raconte qu’elle a avorté à 18 ans sans réaliser "la gravité de son acte" et qu’elle a mis des années à reconnaître et comprendre cette tragédie. Elle souligne également combien il lui a été difficile de se pardonner à elle même et aux autres personnes impliquées dans sa décision. Le deuil a été d’autant plus difficile qu’il n’y avait ni corps, ni tombe.

C‘est pourquoi elle attire l’attention sur une initiative américaine : depuis 1996 ont été enterrées, après un service funéraire, les cendres d’environ cinq mille foetus avortés. Ces foetus provenaient d’une clinique spécialisée dans les avortements  du troisième trimestre. Pour cette lectrice, ce mémorial des enfants non nés a été source de guérison.

Famille Chrétienne 12/02/05

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres