Un lien entre fertilité et troubles de la thyroïde établi chez 20% des femmes

Publié le : 18 juin 2020

Selon une étude publiée dans le Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism de l’Endocrine Society[1], près d’une femme sur cinq ayant des antécédents de fausse-couche ou d’hypofertilité[2] souffre de « légers dysfonctionnements de la thyroïde ». Les chercheurs ont testé la fonction thyroïdienne de « plus de 19 000 femmes ayant des antécédents de fausse-couche ou d’hypofertilité » dans « 49 hôpitaux du Royaume-Uni sur une période de cinq ans ». Ces troubles de la thyroïde ont été détectés chez les femmes ayant fait des fausses couches, sans qu’ils soient plus nombreux chez celles qui en ont fait plusieurs que chez celles qui n’en ont fait qu’une.

 

« Les troubles de la thyroïde sont fréquents chez les femmes en âge de procréer. » Peu connus quant à leur fréquence avant la grossesse, il est « essentiel » de les détecter avant qu’une femme ne tombe enceinte, car ils peuvent avoir des effets négatifs comme une baisse de la fertilité, ou induire fausse couche ou naissance prématurée.

 

« Etant donné la forte proportion de femmes qui pourraient être potentiellement touchées », « il est important d’établir si le traitement des anomalies légères de la thyroïde peut améliorer l’issue des grossesses », a déclaré le Dr Rima Dhillon-Smith de l’Université de Birmingham et du Birmingham Women’s and Children’s NHS Foundation Trust, au Royaume-Uni, et premier auteur de l’étude.

 

 

Pour aller plus loin :

Une meilleure connaissance des gènes responsables d’infertilité féminine ?

53 % de grossesses naturelles pour des femmes suivies par un coach

« Les médecins et les gynécologues ne connaissent finalement pas grand-chose à l’infertilité »

 


[1] Rima K Dhillon-Smith et al, The prevalence of thyroid dysfunction and autoimmunity in women with history of miscarriage or subfertility, The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism (2020). DOI: 10.1210/clinem/dgaa302

[2] Manifestée par une période prolongée pour essayer de devenir enceinte.

<p>Medical Xpress, The Endocrine Society (17/06/2020)</p> <p> </p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres