Un homme néerlandais demande l’euthanasie et organise le don de ses organes

Publié le 28 Fév, 2016

Récemment aux Pays Bas, un homme euthanasié a donné ses organes et « sauvé cinq vies ». L’opération a eu lieu au Centre Médical Erasmus de Rotterdam. L’homme « souffrait des suites d’un AVC et pour cette raison, il avait déclaré qu’il ne voulait plus vivre ». Il a été euthanasié, puis prélevé de son foie, de ses reins, de son pancréas et de deux autres organes. Les receveurs attendaient dans une salle d’opération voisine. Pour des raisons pratiques, l’euthanasie a donc eu lieu à l’hôpital et les membres de la famille « ont seulement eu 5 minutes pour dire au revoir ».

 

Le premier cas de ce type remonte à 2012. Depuis, 15 néerlandais ont donné leurs organes après avoir été euthanasiés. Cette pratique controversée a également fait l’objet d’une publication la semaine dernière dans l’American Journal of Transplantation : un « manuel clinique », qui fournit des directives « pour les praticiens dont les patients ont demandé l’euthanasie et désirent donner leurs organes ». L’auteur principal, Jan Bollen, a expliqué ne pas s’être focalisé sur les questions éthiques. Mais il souhaitait répondre aux questions « logistiques et pratiques » telles que : « Lorsqu’un médecin fait face à une demande d’euthanasie, doit-il parler de la possibilité du don d’organes ? » et faire connaitre cette « possibilité médicale que beaucoup de médecins et patients ignorent ».

 

Mais d’autres questions demeurent : « Que faire face à une personne qui demande l’euthanasie précisément pour pouvoir donner ses organes ? Comment le savoir ? Qu’en est-il de la pression qui pèse sur le futur euthanasié, qui théoriquement peut toujours se rétracter, jusqu’à la dernière seconde ? »

 

 

News Medical (24/02/2016) ; NLTimes (24/02/2016)
 

Partager cet article

Synthèses de presse

IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause
/ IVG-IMG

IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause

Les conclusions d'une étude selon laquelle la télémédecine pour prescrire des pilules abortives est « efficace » sont remises en ...
23_pilule_abortive
/ IVG-IMG

Pologne : le Parlement adopte une loi libéralisant l’accès à la « pilule du lendemain »

La chambre basse du Parlement polonais a adopté une loi autorisant l’accès à la « pilule du lendemain » dès ...
Canada : des soins palliatifs pédiatriques à améliorer au lieu de proposer l’« aide médicale à mourir »
/ Fin de vie

Canada : des soins palliatifs pédiatriques à améliorer au lieu de proposer l’« aide médicale à mourir »

« Trop d'enfants canadiens qui ont besoin de soins palliatifs n'en bénéficient pas, ou n'en bénéficient que dans les dernières semaines ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres