Un exosquelette commandé par des implants cérébraux pour permettre aux tétraplégiques de marcher ?

Publié le 23 Mai, 2018

Commandé par des implants cérébraux, l’exosquelette EMY de Clinatec doit permettre aux patients tétraplégiques de bouger les bras et les jambes par la pensée.

 

Si ces patients ne peuvent bouger leurs membres, leur activité cérébrale demeure : « L’idée du mouvement active les mêmes zones du cerveau que le mouvement lui-même », explique le Pr Alim-Louis Benabid, président et fondateur de Clinatec. Aussi les chercheurs « ont développé un dispositif la traduisant en commandes pour un exosquelette, une sorte d’enveloppe mécanique dans laquelle la personne handicapée est embarquée ». Deux implants « à 64 électrodes spécialement conçus à base de micro-électronique » sont directement placés au contact de l’encéphale pour stimuler l’un le côté droit, l’autre le côté gauche : stables, ils assurent « une mesure fidèle de l’activité cérébrale » et le signal qui « n’est pas atténué par le crâne » est plus lisible. Une puce transmet les données, grâce à un émetteur sans fil, « à des ordinateurs placés dans le dos de l’exosquelette ».

 

L’armure qui pèse 60 kilos, est équipée « de quatorze moteurs électriques qui roulet et déroulent des câbles métalliques pour faire bouger les articulations ». La démarches est encore claudicante et la question de l’équilibre n’est pas résolue : « des câbles au plafond préviennent des chutes ».

 

Un premier sujet a reçu les implants le 21 juin 2017. Depuis, il apprend à maitriser la machine à raison de cinq jours d’entrainement par mois.

 

L’autorisation a été accordée à Clinatec d’implanter cinq patients « afin de montrer que la procédure est sans danger ». Deux personnes ont d’ores et déjà subi l’opération mais chez l’une des deux, les puces ont dû être retirées suite à des problèmes.

 

La France compte 50.000 tétraplégiques, et 1.200 nouveaux cas par an, dont 70% ont moins de 35 ans.

 

Pour aller plus loin : Cybathlon : idée généreuse ou prélude à la servitude ?

Le Figaro, Alexis Riopel (21/05/2018) Un tétraplégique pilote un exosquelette avec son cerveau

Sciences et avenir, Camille Gaubert (22/05/2018) Un exosquelette pour rendre leur mobilité aux patients tétraplégiques

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Autiste et suicidaire, un Belge de 26 ans demande l’euthanasie « surtout pour ses parents »
/ Fin de vie

Autiste et suicidaire, un Belge de 26 ans demande l’euthanasie « surtout pour ses parents »

Un jeune Belge, diagnostiqué haut potentiel et autiste, a effectué 7 tentatives de suicide. « Après en avoir discuté avec ...
istock-518234140
/ Genre

Genre : ménopausées à 20 ans à cause de la testostérone

Une étude révèle que les hommes transgenres souffrent de problèmes « post-ménopause », comme l'incontinence, dès l'âge de 20 ans ...
Kenya : vendre des données de santé en échange d’un rendez-vous médical
/ E-santé

Kenya : vendre des données de santé en échange d’un rendez-vous médical

Au Kenya, l’application Snark Health propose aux patients de vendre leurs données de santé pour ne pas avoir à payer directement leurs ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres