Tuer plutôt que soigner

Publié le 31 Juil, 2008

Dans l’Oregon, la Caisse d’assurance maladie refuserait à des patients de leur rembourser leur chimiothérapie si leur chance de survie pour les cinq années à venir est de moins de 5%. Le suicide assistée étant légal dans cet état, le service santé de l’Oregon aurait envoyé une lettre à plusieurs patients, leur indiquant qu’il ne financerait pas leur chimiothérapie mais leur proposant l’aide d’un médecin spécialisé dans le suicide assisté.

Bio Edge 30/07/08

Partager cet article

Synthèses de presse

pixabay_-pregnant-1245703_640
/ Tous les autres thèmes

Rupture prématurée du sac amniotique : des réparations spontanées grâce au fœtus

Des scientifiques japonais de l'université de Kyoto se sont penchés sur des cas où le sac endommagé « se répare de ...
L’impact de la grossesse sur le cerveau du père
/ Tous les autres thèmes

L’impact de la grossesse sur le cerveau du père

"L’expérience des soins apportés à un nourrisson peut laisser une trace dans le cerveau des nouveaux parents" ...
Inde : Quatre femmes décèdent dans un "camp de stérilisation"
/ IVG-IMG

Inde : Quatre femmes décèdent dans un “camp de stérilisation”

Fin août, quatre Indiennes sont décédées dans un "camp de stérilisation" à la périphérie de la capitale de l’Etat de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres