Troisième marche pour la vie à Bordeaux

Publié le 22 Mai, 2011

Samedi 21 mai 2011 a eu lieu la troisième marche pour la vie à Bordeaux. Organisée par l’association "Oui à la vie", la manifestation avait reçu le soutien de nombreux universitaires, avocats, médecins, pharmaciens, chefs d’entreprise, ainsi que de trois évêques : Mgr Ricard (Bordeaux), Mgr Aillet (Bayonne) et Mgr Herbreteau (Agen). Le pape Benoît XVI avait également envoyé sa bénédiction aux participants. Des représentants de l’Église orthodoxe se sont rendus à la marche. Environ 1500 personnes, selon les organisateurs, ont ainsi défilé pour protester contre le recours massif à l’avortement et réclamer plus de respect pour les personnes handicapées, des places supplémentaires en crèche et le développement de maisons d’accueil comme solutions alternatives à l’interruption volontaire de grossesse (IVG).
Dans le cortège de la marche pour la vie, une jeune maman avec sa poussette a expliqué être présente pour la troisième année consécutive : "Cette marche (…) est très joyeuse. Nous ne scandons pas ‘contre l’avortement’ ou ‘contre l’euthanasie’, nous célébrons la vie. C’est quelque chose de positif. Mes parents et mes grands-parents sont là aussi."

Une contre-manifestation organisée par le collectif bordelais pour les droits des femmes et soutenu par le planning familial, bien que non autorisée, s’est déroulée simultanément pour défendre le "droit à l’avortement". "Entre les deux points de rendez-vous, un cordon de sécurité pour empêcher tout contact entre les opposant du jour. Plus de 500 policiers, gendarmes mobiles et CRS ont été déployés dans un centre-ville où tramways et voitures ne circulent plus depuis 13h", rapportait samedi le journal Sud-Ouest.

Sud-Ouest (Laurie Bosdecher) 21/05/11 – Romandie News 21/05/11

Partager cet article

Synthèses de presse

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...
heartache-1846050_960_720

Un protocole pour produire des valves cardiaques à partir de cellules iPS humaines

Des chercheurs ont développé un protocole « efficace » pour induire la différenciation de cellules iPS humaines en cellules valvulaires fonctionnelles ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres