Trois états américains veulent restreindre l’accès à l’avortement

Publié le 2 Déc, 2016

Le planning familial américain (Planned Parenthood) a contesté la décision de trois états qui prévoient de réduire l’accès à l’avortement : la Caroline du Nord, l’Alaska et le Missouri.

 

En Caroline du Nord, une loi interdit l’avortement après 20 semaines de grossesse, sauf en cas d’urgence médicale. En Alaska, une loi interdit également l’avortement pendant le deuxième trimestre de grossesse. Le Missouri alui imposé un délai d’attente de 72 heures entre la requête et l’avortement à proprement parler, comme l’avaient fait avant lui Oklahoma, l’Utah et le Dakota du Sud (cf. Etats-Unis: Le Kansas adopte un projet de loi qui restreint l’accès à l’avortement).

 

Quant à l’Arizona, il oblige depuis octobre 2015 les praticiens prescrivant un avortement par le biais de produits pharmaceutiques à informer les femmes que leurs effets peuvent être réversibles (cf. Le Texas veut mettre en place des funérailles systématiques après un avortement ou une fausse couche à l’hôpital).

 

Carrie Flaxman, avocat du Planning familial américain (Planned Parenthood) explique : « Les femmes sont obligées de parcourir des centaines de kilomètres, de traverser les frontières, de manquer le travail, de perdre leurs salaires et de mettre en danger leur santé et leur sécurité pour accéder à l’avortement ».

NPR (Jennifer Ludden) 01/12/2016

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...
Ecosse : une "femme transgenre" n’ira pas dans une prison pour femmes
/ Genre

Ecosse : une “femme transgenre” n’ira pas dans une prison pour femmes

Condamnée pour le viol de deux femmes en 2016 et 2019, Isla Bryson, une femme transgenre, devra purger sa peine ...
artificial-intelligence-2167835_1920
/ E-santé, Transhumanisme

ChatGPT : « Toutes les frayeurs de remplacement de l’homme par la machine ressurgissent »

Le succès de ChatGPT relance le débat sur les dangers de l’intelligence artificielle. Une « réflexion prospective » doit être menée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres