Trois affaires dans l’ombre de « l’arrêt Perruche »

Publié le 5 Fév, 2001

A la fin du mois de mars, la Cour de cassation va se prononcer sur trois affaires qui, au niveau juridique, présentent de grandes similitudes avec celle que l’on nomme « L’ Affaire Perruche ».

 

En effet, il s’agit de demandes d’indemnisation formulées en faveur d’enfants nés avec des malformations qui n’ont pas été dépistées par le médecin lors de l’échographie. Le premier de ces enfants est né avec un spina-bifida (malformation congénitale de la colonne vertébrale), le deuxième avec un bras et une main manquants, le troisième avec une main malformée. Dans chacun des cas, les tribunaux ont reconnu en première instance puis en appel la responsabilité du médecin et accordé des indemnisations aux parents mais pas à l’enfant. 

 

Les juges ont estimé que du fait de l’erreur des médecins, les parents avaient été privés de la possibilité d’avoir éventuellement recours  à un avortement. Cependant, ils se sont refusés à indemniser l’enfant, estimant qu’il n’y avait pas de relation de causalité entre la faute du médecin et le handicap. Sur le plan juridique, c’est donc exactement la même démarche que dans l’affaire Perruche.Il est difficile de faire maintenant le moindre pronostic sur les décisions que rendra la Cour de cassation. Néanmoins, déjà une certaine inquiétude s’empare des médecins qui pratiquent des échographies obstétricales tant pour des raisons éthiques que financières.Par ailleurs, la pratique de l’échographie obstétricale pourrait être amenée à disparaître en France, à cause des hausses des primes d’assurance qui seront réclamées aux praticiens. Pour l’instant, les échographistes paie en moyenne 2 000 F (305 €)  par an pour s’assurer, or d’après les estimations, si l’arrêt Perruche devait faire autorité, les primes pourraient atteindre 500 000 F (76 000 €) par an.

 

La Croix 05/02/01

Partager cet article

Synthèses de presse

Genre : les bloqueurs de puberté provoquent des problèmes de fertilité « irréversibles »
/ Genre

Genre : les bloqueurs de puberté provoquent des problèmes de fertilité « irréversibles »

Selon une étude de la Mayo Clinic dévoilée fin mars, les bloqueurs de puberté peuvent provoquer des problèmes de fertilité ...
Un « embryon de synthèse » fabrique sa membrane basale

Un « embryon de synthèse » fabrique sa membrane basale

Une équipe de la Medical University of Vienna a mis en œuvre des « embryons de synthèse » pour caractériser ...
Allemagne : une première étape vers la dépénalisation de l’avortement ?
/ IVG-IMG

Allemagne : une première étape vers la dépénalisation de l’avortement ?

Une commission mandatée par le Gouvernement allemand a recommandé de dépénaliser l’avortement jusqu’à 12 semaines de grossesse ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres