Transmission du virus de la rage à des patients greffés

Publié le 17 Mar, 2005

La transmission du virus de la rage à l’occasion d’une transplantation d’organe vient d’être rapportée pour la première fois aux Etats-Unis.

En mai 2004, au Texas, quatre patients qui avaient reçu des organes ou des tissus provenant du même donneur (reins, foie et tissu vasculaire) sont décédés d’encéphalite. L’enquête a permis de conclure que ces patients avaient contracté le virus de la rage par leurs greffons. 

Pour améliorer la sécurité des transplantations, les investigateurs recommandent "d’améliorer le dépistage et l’évaluation du donneur, le développement de procédures standardisées pour conserver et utiliser des segments vasculaires du donneur et des méthodes permettant de surveiller leur utilisation ou leur non-utilisation ; il conviendrait, en outre" ajoutent-ils "d’améliorer les méthodes de détection et de diagnostic des maladies survenant chez les receveurs".

Le Quotidien du Médecin (Dr véronique Nguyen) 17/03/05

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres