« Tourisme de la mort » dans l’Union Européenne : La France s’y opposera-t-elle ?

Publié le : 22 juin 2016

Le député Jacques Bompard a posé une question écrite à la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé à propos du « tourisme de la mort » dans l’Union Européenne.

 

Il s’inquiète que ces dix dernières années, le nombre d’euthanasie ait « explosé » dans les pays du Benelux où cette pratique est désormais légale, « banale », mais non exempte de dérives. Or « en l’absence de directives européennes, les citoyens des pays de l’Union peuvent faire la demande d’une ‘mise à mort’ à l’étranger, si la législation de leur pays ne leur permet pas ». Ce « biais » entretien un véritable « tourisme de la mort » et « renforce la normalisation d’une pratique largement remise en cause qui n’est pourtant légale que dans trois pays de l’Union ».

 

En France, la politique sur ce sujet est « floue », « faite d’un compromis qui ne satisfait personne ». Dans notre pays, l’« euthanasie est illégale », mais la loi « a instauré un droit au ‘laisser mourir’ » qui « conduit à des décisions de justice dangereuses ».

 

Aussi, Jacques Bompard demande à la Ministre « si de réelles mesures vont être prises à l’échelle nationale pour endiguer l’augmentation d’euthanasies, les patients détournant la loi par le biais du Benelux ».

<p>Assemblée Nationale (21/06/2016)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres