Thérapies cellulaires non testées : la FDA avertit les médecins

Publié le 29 Juil, 2020

« La vente de traitements à base de cellules souches non testés avant que leur sécurité et leur efficacité n’aient été prouvées » a suscité la réaction de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis. « Un avertissement informel aux médecins malhonnêtes qui opèrent en dehors du régime réglementaire, selon lequel ils pourraient ne pas obtenir de délai supplémentaire pour se conformer à la réglementation stricte de l’agence sur les produits de médecine régénérative. »

 

Dans cette publication[1], la FDA « souligne l’engagement ferme de l’agence de régulation en faveur des produits de médecine régénérative basés sur des preuves ». Les auteurs, le Dr Stephen Hahn, nouveau commissaire de la FDA, et le Dr Peter Marks, directeur du Centre for Biologics and Evaluation and Research (CBER), y déclarent que ces traitements non testés, « qu’ils soient autologues (prélevés sur le patient) ou allogéniques (donnés), ne sont pas intrinsèquement sûrs et peuvent être associés à des conséquences négatives graves ». Faisant notamment référence aux thérapies à base de cellules souches non éprouvées commercialisées dans le contexte de la pandémie de COVID-19 (cf. Covid-19 : recrudescence de thérapies « miracles » à base de cellules souches ), vendues par certaines cliniques « exploit[ant] les craintes d’un public vulnérable ». Le document signale aussi un « nombre croissant d’effets indésirables signalés suite à l’utilisation généralisée de thérapies de médecine régénérative non approuvées dans des centaines de cliniques à travers le pays », rendant nécessaire l’intervention de la FDA.

 

En 2017, la FDA avait précisé « les critères réglementaires pour la commercialisation des produits par la publication de quatre documents d’orientation ». Le mois de novembre prochain mettra un terme à trois années de « pouvoir discrétionnaire en matière d’application de la réglementation ». Annoncées par la FDA lorsqu’elle a mis en place ce cadre réglementaire, « cette approche laisse aux fabricants de produits suffisamment de temps pour s’engager avec l’agence afin de se conformer aux exigences, par exemple pour déterminer s’ils doivent soumettre une demande d’autorisation de mise sur le marché à la FDA pour leur approbation ».

 

Les auteurs demandent l’engagement des patients, de leur famille et de leurs amis ainsi que des cliniciens afin que « les thérapies de médecine régénérative non approuvées et potentiellement nocives soient identifiées puis retirées du marché ».

 

 

Pour aller plus loin :

Thérapie cellulaire CAR-T : succès de deux essais cliniques visant des lymphomes, approbation de la FDA

Aux Etats-Unis, une clinique de thérapie cellulaire poursuivie pour avoir vendu des traitements non approuvés et dangereux

Un patient américain finance lui-même une recherche sur les cellules iPS pour traiter sa maladie de Parkinson

 

Recoverable fatal error : Argument 1 passed to xmlsitemap_node_create_link() must be an instance of stdClass, boolean given, called in /home/webs/genethique.org/html/sites/all/modules/contrib/xmlsitemap/xmlsitemap_node/xmlsitemap_node.module on line 28 and defined dans xmlsitemap_node_create_link() (ligne 194 dans /home/webs/genethique.org/html/sites/all/modules/contrib/xmlsitemap/xmlsitemap_node/xmlsitemap_node.module).

BioNews, Patrick Foong et Grace Borsellino (27/07/2020)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Genre : la Thaïlande approuve le mariage entre personnes de même sexe
/ Genre

Genre : la Thaïlande approuve le mariage entre personnes de même sexe

Le 18 juin, avec 130 voix pour, 4 contre et 18 abstentions, les sénateurs de Thaïlande ont adopté un texte ...
Soins palliatifs : deux stratégies triennale et décennale qui se chevauchent
/ Fin de vie

Soins palliatifs : deux stratégies triennale et décennale qui se chevauchent

L’heure est au bilan alors que, cette année, s’achève le plan triennal de développement des soins palliatifs et que commence ...
Des chercheurs sud-coréens développent un « riz à la viande »
/ Tous les autres thèmes

Des chercheurs sud-coréens développent un « riz à la viande »

Des scientifiques sud-coréens développent un « riz carné », en injectant des cellules de bœuf cultivées en laboratoire dans des ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres