Thaïlande: Des papiers australiens pour le bébé trisomique abandonné à sa mère porteuse

Publié le 20 Jan, 2015

Gammy, un bébé trisomique que ses parents biologiques australiens avaient abandonné à sa mère porteuse l’été dernier en Thaïlande, a obtenu la nationalité australienne. La mère porteuse thaïlandaise a confirmé avoir demandé la nationalité australienne pour son fils Gammy, avec l’aide d’une ONG australienne, en faisant valoir que son père était australien. (Cf. Synthèse de presse bioéthique du 18 août 2014)

 

L’enfant s’était retrouvé au coeur du scandale à la suite d’une gestation pour autrui (GPA). En effet, sa mère porteuse a accusé le couple australien qui lui avait “commandé” l’enfant, de lui avoir finalement abandonné, emmenant en Australie sa jumelle bien portante.

 

De nombreux couples étrangers viennent Thaïlande pour utiliser les services de fécondation in vitro et de mères porteuses. Mais depuis le début de l’affaire “Gammy”, la junte militaire au pouvoir depuis mai insiste sur le fait que seule la GPA pour un proche est autorisée. Une nouvelle loi, en préparation, prévoit de punir de dix ans de prison les infractions à l’interdiction de GPA contre argent. (Cf. Synthèse de presse bioéthique du 14 janvier 2015 et du 16 janvier 2015)

  

Dépêche AFP (20.01.2015)

Partager cet article

Synthèses de presse

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...
heartache-1846050_960_720

Un protocole pour produire des valves cardiaques à partir de cellules iPS humaines

Des chercheurs ont développé un protocole « efficace » pour induire la différenciation de cellules iPS humaines en cellules valvulaires fonctionnelles ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres