Tchéquie : des femmes dénoncent leur stérilisation forcée

Publié le 3 Mar, 2006

Le quotidien Libération fait un reportage sur 80 femmes Roms vivant en Tchéquie qui ont porté plainte devant le médiateur de la République tchèque pour stérilisation abusive.

La moitié a été stérilisée sous le régime communiste dans le cadre d’une campagne "pour une population saine" qui prévoyait des indemnisations pour toute femme acceptant d’être stérilisée. L’autre moitié a été stérilisée sous le nouveau régime pour des raisons médicales. Toutes ces femmes estiment que leurs droits ont été violés, qu’elles n’ont pas eu le choix, qu’elles ont été mal, ou pas, informées, qu’elles n’ont pas pu donner "un consentement éclairé" comme l’exige la loi.

Pour certaines, ces stérilisations relèvent du racisme "avec nous, on ne se gène pas. Les gens trouvent déjà qu’on a trop d’enfants", explique Helena Ferencikova qui a été stérilisée à 19 ans après une seconde césarienne car selon le médecin elle n’aurait pas survécu à une troisième naissance. Elle se souvient avoir du signer un papier juste avant que l’anesthésie fasse effet sans comprendre de quoi il s’agissait. Jirina Dzurkova a découvert qu’elle avait été stérilisée quand elle a voulu un autre enfant : "ils nous ont traité comme des animaux, pas comme des vrais femmes. De quels droits ont-ils décidé à ma place ?"

Le 18 novembre dernier, le tribunal régional d’Ostrava a rendu un premier verdict en rejetant la demande d’indemnisation d’Helena qui réclamait 1 million de couronnes (38 000 euros) pour préjudice physique et moral. L’hôpital, qui a été condamné à présenter des excuses pour n’avoir pas respecté la procédure, a fait appel.

En décembre, le médiateur de la République a rendu son rapport. S’il écarte la discrimination raciale, il reconnaît que les plaignantes ont été victimes de "stérilisations illégales".

Libération (Véronique Soulé) 03/03/06

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

istock-513987873
/ Fin de vie

Trisomie 21 et Covid : six fois plus de probabilité de ne pas être réanimé

Une étude indique qu’une personne porteuse de trisomie 21 et atteinte de Covid lors de l’épidémie avait six fois plus ...
Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?
/ Genre

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?

Selon un rapport, le nombre de demandes de prise en charge pour des questions liées à l’« identité de genre » chez ...
Pilule
/ IVG-IMG

Pilule abortive : la Cour suprême américaine lève les restrictions

Les juges de la Cour suprême ont estimé que les plaignants, des associations de médecins ou des praticiens opposés à ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres