Suisse : vers une loi restreignant l’aide au suicide

Publié le : 29 octobre 2009

Chaque année des organisations suisses telles que Dignitas ou Exit reçoivent 400 personnes étrangères qui viennent se suicider. C’est pourquoi le gouvernement suisse vient de détailler un projet de loi visant à endiguer "ce tourisme de la mort".

Deux médecins, étrangers aux organisations promouvant l’assistance au suicide, devront attester que la personne souhaitant mourir est capable de discernement et qu’elle est atteinte d’une maladie incurable "dont l’issue sera fatale à brève échéance".

Par ailleurs, le gouvernement exclut l’assistance au suicide pour les personnes atteintes de maladie chronique ne menant pas à la mort ou atteintes d’une affection psychique. La conseillère fédérale, Eveline Widmer-Schlump estime que "les soins palliatifs doivent permettre à ces personnes de continuer à vivre dans la dignité".

La personne accompagnant le suicidant devra lui présenter des alternatives et le suicide devra être la dernière "solution" proposée. Enfin, le gouvernement veut interdire que l’assistance organisée au suicide ne devienne une activité orientée vers le profit.

Dignitas et Exit ont vivement réagi à ces propositions. Exit estime que ces propositions sont inacceptables. Quant à Dignitas, elle brandit la menace d’un referendum, convaincue de l’emporter en cas de votation.

Le projet de loi devrait être étudié au Parlement au mois de mars prochain.

Le Matin.ch 28/10/09 - Times on line 29/10/09 - BBC News 28/10/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres