Suisse : Les dons d’organes progressent en 2015

Publié le : 20 janvier 2016

Pour Swisstransplant, la fondation nationale suisse responsable des dons et transplantations d’organes, 2015 est « la meilleure année pour le don d’organes en Suisse » : 143 personnes décédées ont fait don de leurs organes cette année (soit 17,4 donneurs par million d’habitants), contre 117 en 2014 (soit 14,4 donneurs par million d’habitants).

 

La Suisse utilise un modèle de consentement au sens large (les organes ne peuvent être prélevés que s’il existe un consentement du donneur, ou, s’il n’a pas exprimé sa volonté de son vivant, un consentement de ses proches), plutôt que le modèle du consentement présumé en vigueur dans de nombreux pays voisins.

 

En chiffres :

  • Cette année, le nombre d’organes transplantés venant de donneurs décédés a été de 471. Une augmentation de 17% est due notamment aux 127 donneurs en état de mort cérébrale
  • Aux 143 donneurs morts, il faut ajouter 103 donneurs vivants.
  • En 2015, 552 patients qui ont bénéficié d’une transplantation, soit 10% de plus qu’en 2014.
  • Si la liste d’attente s’allonge : 1384 patients en attente de greffe en 2015, contre 1370 en 2014, la croissance constante des dernières années ralentit.
  • Concernant les décès de patients en attente de greffe : 65 d’entre eux sont morts, contre 61 l’année précédente, notamment parce qu’« Avec le temps, explique PD Dr. Franz Immer, directeur de Swisstransplant,  l’état de santé de certains patients sur la liste d’attente se détériore à tel point qu’il n’est plus possible de procéder à une transplantation ».

 

La Confédération helvétique, selon un plan d’action fixé en 2013, veut atteindre 20 donneurs par million d’habitant d’ici 2018.

 

<p>Swissinfo.ch (20/01/2016)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres