Suis-je bien le fils de mon père ?

Publié le 13 Jan, 2006

En Espagne, Allemagne, Suisse, Australie, au Canada et aux Etats-Unis, les tests de filiation sont autorisés. Les sites Internet commerciaux proposant ce genre de service sont multiples. Ainsi vous pouvez faire examiner l’ADN d’un des membres de votre famille pour une somme variant entre 200 et 800 euros selon la société, le degré de fiabilité choisi, le contexte.

En France, depuis les lois de bioéthique de 1994, les tests de filiation ne sont autorisés que dans un cadre judicaire sur demande d’un juge. Seuls les 20 experts agréés, répartis dans 9 laboratoires, peuvent l’effectuer. Les recherches à titre privé sont considérées par le code pénal comme un délit passible d’un an de prison et de 15 000 euros d’amendes pour le demandeur et le laboratoire.

Un certain nombre de français, intéressés par des tests génétiques, s’adresseraient à des sociétés étrangères. Chez Dnasolutions, on estime que "de plus en plus de francophones – actuellement 6 000 par an – se dirigent vers nos bureaux en Belgique et en Espagne". La société suisse Genset affirme ainsi que 50 % de sa clientèle est française.

Des doutes demeurent sur la fiabilité de ces examens et des questions persistent sur les conséquences psychologiques selon les résultas des tests.

Libération (Sandrine Cabut) 13/01/06

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

PMA : les enfants nés d'un don veulent des informations, voire beaucoup plus
/ PMA-GPA

PMA : les enfants nés d’un don veulent des informations, voire beaucoup plus

Selon une étude, les adultes conçus avec les gamètes d’un donneur expriment « un intérêt significatif pour l’obtention d’informations relatives au ...
Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres