Son traitement coûte trop cher, elle demande l’euthanasie

Publié le 21 Juil, 2021

Madeline[1] est une Canadienne qui souffre d’encéphalomyélite myalgique. Une maladie qui atteint « presque tous les systèmes du corps, y compris les systèmes respiratoire, musculaire, nerveux et immunitaire ». Son traitement et l’aide à domicile dont elle a besoin coûtent environ 100 000 dollars par an, alors qu’elle perçoit une allocation mensuelle d’aide aux handicapés de 1 358 dollars. Mais en raison de sa « qualité de vie diminuée », elle est éligible à l’« aide médicale à mourir ».

« Ils préfèrent me voir mourir plutôt que de reconnaître ma maladie et de payer les traitements qui me maintiennent en vie », regrette Madeline. « J’aurais pu être bien plus stable au lieu d’avoir un tel niveau de dégradation aujourd’hui, si mes traitements avaient été financés il y a 10 ans », estime-t-elle. « Ma mort n’est pas plus inévitable que celle d’un diabétique qui ne peut pas avoir d’insuline. »

 

[1] pseudonyme

Sources : One of us (19/07/2021) ; The Tyee, Moira Wyton (05/07/2021)

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres