« Sommes-nous encore libres de protéger la vie ? »

Publié le 21 Jan, 2022

Lors de son discours du 19 janvier 2022, à l’occasion du début de la présidence française de l’Union européenne, Emmanuel Macron a annoncé son intention d’ajouter l’avortement dans la Charte européenne des droits fondamentaux.

Vincent Bassi, Président de la Fédération des Associations familiales catholiques d’Europe (FAFCE), et Antoine Renard, Président d’honneur, lui répondent dans une lettre ouverte intitulée “Sommes nous encore libre de protéger la vie ?”.

Ils soulignent les contradictions dans les propos d’Emmanuel Macron : « Si d’un côté vous parlez d’un “Etat de droit qui est existentiel de notre Europe”, vous proposez d’un autre côté d’inscrire dans la Charte des droits fondamentaux une pratique qui est illégale dans certains Etats membres de l’Union Européenne ». Ils ajoutent : « La reconnaissance d’un prétendu droit à l’avortement serait de surcroît en contradiction flagrante avec la Charte elle-même, qui consacre dès ses deux premiers articles l’inviolabilité de la dignité humaine et le droit à la vie ».

Ils font part de leur inquiétude « face au rétrécissement des espaces de liberté pour tous ceux qui, en accord avec la science, croient que la vie humaine commence dès la conception ». Et disent « craindre que des limites seront posées à la liberté de prendre nos responsabilités par rapport à une vie naissante, en accompagnant les mères et des familles en difficulté ».

Vincent Bassi et Antoine Renard invitent Emmanuel Macron à ne pas utiliser cette présidence à des fins politiques et idéologiques. Mais, plutôt « à travailler pour le bien commun de nos peuples, de nos familles et de nos enfants, qui sont l’avenir de l’Europe ». Ils lui proposent de mettre en place « des politiques européennes concrètes, solidaires, efficaces, fondées sur les besoins réels des familles, pour affronter sérieusement le triple défi des transitions : digitale, environnementale et démographique ».

Source : Famille Chrétienne (20/01/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

Mexique : l’Etat de Guerrero dépénalise l’avortement
/ IVG-IMG

Mexique : l’Etat de Guerrero dépénalise l’avortement

Il devient le huitième Etat du Mexique à légiférer en la matière. Et est le premier à supprimer complètement la ...
Madagascar : la proposition de loi sur l’avortement retirée
/ IVG-IMG

Madagascar : la proposition de loi sur l’avortement retirée

Un texte dépénalisant l'avortement déposé en octobre 2021 devait être examiné cette semaine. Il a été retiré par l'exécutif ...
Portugal : l’euthanasie de retour au Parlement
/ Fin de vie

Portugal : l’euthanasie de retour au Parlement

Les députés portugais débattront d’une proposition de loi sur l’euthanasie à partir du 9 juin ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres