Soins palliatifs : fermeture d’un service faute de médecin

Publié le 24 Nov, 2022

L’Hôpital privé Saint-Grégoire, proche de Rennes, a dû fermer son unité de soins palliatifs suite à la démission du seul médecin du service.

Le site, qui dépend du groupe Vivalto Santé, dispose de 12 lits depuis avril 2013, mais seuls trois patients étaient actuellement hospitalisés. L’établissement espère qu’il ne s’agit que d’un arrêt temporaire, et dit travailler « activement » au recrutement de nouveaux médecins pour « être en capacité de rouvrir ce service au plus vite ».

En attendant, la direction privilégie des transferts entre services au sein de l’établissement afin que les patients soient pris en charge par « leurs praticiens référents en fonction de leur pathologie ». Des transferts en externe ne sont en revanche « pas envisagés ».

Source : Hospimedia, Thomas Quéguiner (23/11/2022)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Avortement : le fœtus a « un droit fondamental à la vie » selon la Cour suprême indienne
/ IVG-IMG

Avortement : le fœtus a « un droit fondamental à la vie » selon la Cour suprême indienne

Dans une décision du 15 mai, la Cour suprême indienne a rejeté la demande d’avortement d’une femme de 20 ans ...
Des paralytiques retrouvent l’usage de leurs mains grâce à un dispositif de stimulation externe
/ Transhumanisme

Des paralytiques retrouvent l’usage de leurs mains grâce à un dispositif de stimulation externe

A l’aide d’un dispositif de stimulation non invasive de la moelle épinière des personnes paralysées ont retrouvé l’usage de leurs ...
neurons-582050_640

Des organoïdes de cerveau plus réalistes

Des chercheurs ont fabriqué des organoïdes composés de quatre types différents de cellules cérébrales quand d'autres sont parvenus à reproduire ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres