Soigner les lésions de la moelle épinière par thérapie cellulaire ?

Publié le 18 Avr, 2024

Des chercheurs de la Mayo Clinic ont publié dans la revue Nature Communications [1] les résultats d’un essai de phase I visant à « mesurer le potentiel de la greffe de cellules souches dans l’amélioration motrice et sensorielle de patients souffrant de lésion traumatique de la moelle épinière ».

L’étude a porté sur dix patients atteints de paralysie à « différents degrés ». Ils ont été suivis pendant un an et dix mois. On leur a administré une injection de cellules souches mésenchymateuses dérivées du tissu adipeux de chaque patient. Ces cellules ont été « cultivées en laboratoire » avant d’être injectées dans la colonne vertébrale.

Des résultats prometteurs

Le traitement a été bien toléré par les patients. Parmi eux, sept ont montré des améliorations, progressant d’un niveau sur l’échelle de déficience de l’American Spinal Injury Association [2]. « Dans le cas d’une lésion de la moelle épinière, même une légère amélioration peut faire une différence significative dans la qualité de vie du patient », souligne le neurochirurgien Mohamad Bydon, auteur de l’étude.

Les chercheurs signalent que les patients inclus dans cet essai avaient subi une lésion « très récemment ». Or, « d’une manière générale », les mouvements et les sensations peuvent s’améliorer au cours de l’année qui suit le traumatisme. Ainsi, il est pour le moment difficile de distinguer entre l’effet curatif du temps et celui de la thérapie cellulaire, et d’estimer l’effet du traitement pour des lésions plus anciennes.

Un patient de l’essai avait toutefois subi une lésion cervicale 22 mois avant l’injection, ce qui implique que l’effet curatif du temps avait « majoritairement cessé » depuis plus d’un an. Pourtant, ce patient a montré, comme les autres, une amélioration motrice et sensorielle rapide suite à la greffe de cellules souches.

Des résultats à consolider

Selon les auteurs de l’étude, « environ 5 % des patients » atteints d’une lésion traumatique de la moelle épinière pourraient retrouver des sensations par le biais de cette thérapie cellulaire. Le Japon autorise ce type de traitement depuis 2019 (cf. Cellules iPS et lésion de la moelle épinière : approbation d’un premier essai clinique japonais).

« Il est nécessaire de réaliser à l’avenir des essais contrôlés randomisés de plus grande envergure en utilisant divers outils cliniques et des mesures de la qualité de vie », soulignent les chercheurs. « Cela permettra d’étudier les avantages potentiels de ces injections dans la récupération neurologique tardive après une lésion de la moelle épinière », explique Mohamad Bydon.

Les essais de phase II ont déjà débuté. De nouveaux résultats devraient être publiés d’ici un à deux ans. « Les recherches futures pourraient montrer si les cellules souches, en combinaison avec d’autres thérapies, pourraient faire partie d’un nouveau paradigme de traitement pour améliorer les résultats pour les patients », espère le neurochirurgien.

 

[1] Bydon, M., Qu, W., Moinuddin, F.M. et al. Intrathecal delivery of adipose-derived mesenchymal stem cells in traumatic spinal cord injury: Phase I trial. Nat Commun 15, 2201 (2024). https://doi.org/10.1038/s41467-024-46259-y

[2] L’échelle ASIA comporte cinq niveaux, allant de la perte totale de fonction à une fonction normale.

Source : Trust my science, Kareen Fontaine & J. Paiano (13/04/2024) – Photo : Pixabay

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

douleur_pixabay
/ Genre

Les chirurgies de changement de genre associées à une augmentation des suicides

Une étude met en évidence une « augmentation notable » du risque de tentatives de suicide chez les adultes ayant subi une ...
iPS : bientôt un traitement sur le marché japonais ?

iPS : bientôt un traitement sur le marché japonais ?

La société Cuorips s'apprête à demander le feu vert du Gouvernement japonais pour une thérapie mettant en œuvre des cellules ...
piglet-3386356_1920
/ Don d'organes

Xénotransplantation : en Chine, un patient vivant reçoit un foie de porc

Le 24 mai, des chercheurs chinois ont annoncé avoir transplanté avec succès un foie de porc génétiquement modifié sur un ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres