« Rubis », une agnelle génétiquement modifiée dans la chaîne alimentaire

Publié le 23 Juin, 2015

Hier, mardi 23 juin, le Parisien révélait la commercialisation accidentelle de produits issus d’une agnelle génétiquement modifiée. « Rubis » a été génétiquement modifiée dans le cadre d’un projet lancé par l’Inra (Institut National de Recherche agronomique) qui visait à « comprendre chez l’ovin la greffe de cellules pour restaurer une fonction cardiaque défaillante suite à un infarctus du myocarde ».

 

Rubis était porteuse du gène GFP (Green fluorescent Protein), lequel « vise à rendre les cellules fluorescentes pour évaluer la viabilité des greffes ». Elle a été envoyée à l’abattoir avec des animaux normaux et sa viande a été mise en vente en Ile-de-France.

 

« La consommation de cette viande ne présente aucun risque pour la santé du consommateur », a précisé Benoit Malpaux, président du centre de l’Inra à Jouy-en-Josas

 

Une « relation conflictuelle » entre deux employés des sites de Jouy-en-Josas et Bressonvilliers pourrait être à l’origine de cette affaire. « L’un aurait voulu piéger le second en lui faisant signer le bon de livraison de l’agnelle génétiquement modifiée ».

 

L’Inra a lancé une enquête interne avant de saisir la justice pour « mise sur le marché d’un produit consistant en organisme génétiquement modifiés ou contenant de tels organismes ». « Nous avons la certitude que des actes individuels inadmissibles ont été commis », a déclaré Benoit Malpaux, pointant « une succession d’erreurs et de responsabilités dans toute la chaîne hiérarchique ». L’Institut prévoit de « renforcer les contrôles » afin de permettre « une identification beaucoup plus explicite des animaux qui font l’objet de manipulation génétique ».

L’Anses[1] rappelle qu’ « aucun animal génétiquement modifié ne bénéficie d’une autorisation de mise sur le marché ».

 

 

[1] Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail

Le Figaro(William Plummer),24/06/2015

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres