Royaume-Uni : un procès pour trafic d’organes

Publié le 24 Mar, 2023

Un homme politique nigérian, sa femme et un médecin ont été condamnés pour trafic d’organes au Royaume-Uni, soulignant ainsi la nécessité d’opter pour un contrôle plus rigoureux. Le commerce illégal d’organes représenterait 10% des transplantations dans le monde.

Ayant besoin d’une greffe de rein, Obinna Obeta, un médecin nigérian, a payé un commerçant de rue âgé de 27 ans et originaire de Lagos. Le faisant passer pour son cousin, il a ainsi trompé les médecins d’une unité rénale privée de l’hôpital Royal Free de Londres et les autorités de régulation, la Human Tissue Authority (HTA), qui a approuvé sa greffe de rein en juillet 2021. Obinna Obeta a également payé une secrétaire médicale de l’hôpital, Evelyn Agbasonu, qui a servi de traductrice entre le donneur et les médecins.

Endetté de 27.000 livres sterling après son opération au Royaume-Uni, il s’est tourné vers l’ancien président du sénat nigérian, Ike Ekweremadu, dont la fille, Sonia Ekwaremadu souffrait d’insuffisance rénale. Contre rémunération, il a accepté de trouver un donneur pour cette jeune fille. Choisissant un autre commerçant de rue de Lagos âgé de 21 ans, qui s’est fait passer pour le cousin de Sonia.

En février 2022, ce dernier se rend à l’unité rénale privée du Royal Free pour être opéré. Evelyn Agbasonu sert à nouveau de traductrice exigeant 1500 livres sterling pour « coacher » le donneur et donner une « interprétation pertinente ». Mais, comme le jeune donneur ne semblait pas comprendre les implications médicales de l’opération, le Dr Peter Dupont a refusé la greffe. Il avait aussi des doutes sur la véracité de son identité. Mais il n’a averti personne sur cette suspicion de trafic qui a été découvert en mai 2022 quand le jeune donneur s’est tourné vers la police.

L’homme politique, sa femme et le médecin nigérians ayant été reconnus coupables, le juge, M. Jeremy Johnson, prononcera la sentence le 5 mai.

 

Source : The Guardian, Matthew Weaver (23/03/2023)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires
/ Genre

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires

Les directives qui indiquaient que « les enfants peuvent prendre conscience qu'ils sont transgenres » « entre trois et cinq ...
justice
/ Genre

Japon : une femme transgenre reconnue père d’un enfant

La Cour suprême du Japon a reconnu qu’une femme transgenre était le père d’une petite fille conçue grâce à son ...
Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet
/ E-santé

Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet

Après la cyberattaque qui a touché des hôpitaux londoniens, des informations médicales sensibles ont été publiées sur le darknet entre ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres