Royaume-Uni : 600 médecins demandent la fin de l’avortement médicamenteux à domicile

Publié le 18 Mai, 2021

Dans une lettre ouverte adressée à Boris Johnson, « plus de 600 médecins » britanniques demandent que prenne fin la mesure autorisant l’envoi de pilules abortives par la poste. Ces produits ont parfois été pris après la limite de dix semaines autorisée pour les avortements médicamenteux, et parfois même après la limite de 24 semaines en vigueur au Royaume-Uni pour les avortements chirurgicaux (cf. Royaume-Uni : une épidémie d’avortements pendant la première vague de Covid). Invoquant le risque pour la santé des femmes, ils expliquent également que cette disposition facilite les contraintes exercées par les hommes pour qu’elles avortent contre leur gré.

Pour les médecins, « autoriser la prise de pilules abortives médicales à domicile est une politique dangereuse qui ne doit pas devenir permanente ». Le gouvernement britannique doit annoncer sa décision prochainement quant au maintien de la mesure. Jusqu’en avril 2020, le premier des deux comprimés abortifs devait être pris dans une clinique.

 

Source : Daily Mail, Simon Caldwell (16/05/2021) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres