Retard du plan greffe

Publié le : 26 juin 2003

Alors que se déroulait dimanche dernier la 3ème journée nationale de réflexion sur le don d’organes et la greffe (cf revue de presse du 23/06/03), France Moelle Espoir (FME), qui regroupe 20 associations de personnes atteintes de leucémie, dénonçait de son côté le retard pris par le plan Greffe 2001 – 2003.

 

En juin 2000, l’objectif du gouvernement était de recruter des donneurs volontaires de moelle osseuse à raison de 10 000 nouveaux donneurs par an sur 3 ans. Aujourd’hui « nous en sommes à 15 000 nouveaux donneurs recrutés pour un fichier total de 100 000 donneurs » dénonce  la vice-présidente de la coordination France Moelle Espoir.

Les associations soulignent le manque de communication auprès du grand public sur le don de moelle osseuse.

 

Didier Houssin, directeur général de l’établissement français des greffes, déclare de son côté que « si l’objectif du plan n’a été qu’à moitié atteint », le résultat n’est pas négligeable car « il s’appuie sur une démarche ciblée de recrutement de gens fidèles ».

 

Rappelons qu’une intervention de ce type demande une grande motivation puisque le prélèvement s’effectue sous anesthésie générale et demande une hospitalisation de 48 heures.

<p>Le Quotidien du Médecin (Stéphanie Hasendahl) 26/06/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres