Réhydratation de cellules souches adultes

Publié le : 22 décembre 2003

Aujourd’hui pour conserver des cellules souches adultes ont utilisé de l’azote liquide à -140°. Pour éviter que les cristaux de glace endommagent les parois cellulaires, ces cellules sont plongées dans un liquide toxique.

 

Des chercheurs américains ont réussi à contourner ce problème. Pour cela, ils ont déshydraté des cellules souches adultes et les ont immédiatement réhydratées avec de l’eau. Ils ont alors constaté que plus de 50% de ces cellules ont recommencé à se diviser. Les chercheurs doivent maintenant vérifier que les cellules déshydratées peuvent se conserver sur le long terme. Ils semblent que les chercheurs soient sur la bonne voie puisqu’ils auraient déjà réussi à maintenir en bon état des plaquettes de sang pendant plus de 2 ans.

 

Cette découverte semble très prometteuse. Les scientifiques voient dans ces cellules « instantanées » une sorte de « thérapie mobile » qui permettrait de réparer n’importe quel organe n’importe où dans le monde.

<p>Le Nouvel Observateur (Olivier Frégaville-Arcas) 19/12/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres