Raël et les dérives du clonage

Publié le : 27 février 2002

Le dernier communiqué de la société Clonaid (détenu par la secte Raëlienne ) annonce le clonage d’un homme malade en phase terminale qui  » a l’intention de léguer ses biens à la mère adoptive et d’abandonner le traitement qui le maintient en vie dès la naissance de l’enfant « . La mère porteuse est l’une des 50 femmes raëliennes sélectionnées pour prendre part au projet.

Raël décrit le clonage  » comme une première étape dans un processus plus important qui permettra bientôt aux êtres humains de vivre indéfiniment et en parfaite santé physique et mentale « .

Egalement spécialisée dans le trafic de gamètes, la société Clonaid vend pour 5 000 dollars des ovocytes de Raëliennes triées sur le volet et propose le conservation d’ADN d’animaux de compagnie, de couples homosexuels ou hétérosexuels, de chevaux pur-sang, de soldats américains partis en Afghanistan …

<p>Le Quotidien du Médecin 27/02/02</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres