Quid de l’objection de conscience des médecins canadiens ?

Publié le 16 Fév, 2015

Après que la Cour Suprême du Canada a demandé la légalisation de l’assistance médicale à mourir début février (Cf. Synthèse Gènéthique du 9 février 2015), le monde médical s’inquiète de savoir dans quelle mesure l’objection de conscience pourra être effective.

 

Dans un article du Canadian Medical Association Journal, le Dr Chris Simpson, président du CMA, insiste sur l’importance d’accorder aux médecins le droit d’objecter en conscience. Cependant, il note que, pour faire respecter le droit à mourir des patients, les médecins objecteur de conscience devront transmettre la demande à un collègue “plus disposé” à y répondre.

 

Autre question soulève les inquiétudes du monde médical canadien : le tourisme de la mort sera-t-il autorisé comme il l’est en Suisse ?

BioEdge (Michael Cook) 13/02/2015

Partager cet article

Synthèses de presse

Vers un plan décennal pour les soins palliatifs ?
/ Fin de vie

Vers un plan décennal pour les soins palliatifs ?

Mardi, Agnès Firmin Le Bodo a lancé un « atelier culture palliative » pour repenser la stratégie en matière de ...
ia_-_istock-636754212
/ Génome

Une IA pour accélérer le développement de thérapies géniques

Des chercheurs ont conçu un programme d'intelligence artificielle afin de produire des « protéines personnalisables » appelées doigts de zinc ...
Minnesota : l’avortement sans limite entre en vigueur
/ IVG-IMG

Minnesota : l’avortement sans limite entre en vigueur

L’avortement est désormais possible « pour n'importe quelle raison pendant les 9 mois de la grossesse », indique la sénatrice Julia Coleman ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres