Procréation assistée : premier bébé français né par maturation in vitro

Publié le : 17 juin 2003

Selon le Parisien, le Pr René Frydman et son équipe de l’hôpital Antoine Béclère aurait permis à une femme d’avoir un enfant par « maturation in vitro ». Ainsi, serait née Iris la semaine dernière le premier bébé français issue de cette technique.

 

La « maturation in vitro » consiste à développer en éprouvette les ovocytes (ovules non matures) en ovules avant fécondation par un spermatozoïde. Puis l’oeuf est implanté dans l’utérus. Dans le cas de fécondations in vitro classiques, la maturation de l’ovocyte se fait naturellement dans l’ovaire par stimulation hormonale.

Jusqu’à présent, quelques naissances issues de cette technique ont été obtenues en Australie et au Canada. La technique était peu employée en raison de son taux d’échec élevé. D’autres bébés, conçus par maturation in vitro, devraient naître au cours des semaines prochaines à l’hôpital Béclère, plusieurs femmes ayant participé au protocole mis en place par le Pr. Frydman.

 

Interrogé sur cette naissance, le biologiste Jacques Testart, « père » d’Amandine, premier bébé éprouvette, trouve que pratiquer la maturation in vitro directement chez l’humain, sans passer par des expériences sur le singe, est dangereux. »On prend peut-être le risque de créer des anomalies chez ces enfants. Et en donnant ainsi la possibilité de créer facilement des ovules, on ouvre la voie au clonage, car ce qui est difficile pour les apprentis-cloneurs, c’est de trouver des ovules disponibles« .

<p>Le Parisien (Marc Payet) 17/06/03 - Nouvelobs 17/06/03 - Libération (Julie Lasterade) 18/06/03 - La Croix (Denis Sergent) 18/06/03 - Le Monde (Sandrine Blanchard) 19/06/03 - Le Quotidien du Médecin (Dr Isabelle Catala) 19/06/03 - Le Figaro (Jean-Michel Bader) 20/06/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres