Prix Nobel pour l’ARN interférent

Publié le 3 Oct, 2006

Le prix Nobel de physique-chimie 2006 a été remis à deux américains, Andrew Z. Fire et Craig C. Mello pour leurs découvertes en biologie moléculaire sur l’information génétique.

Les deux lauréats ont été récompensés pour avoir découvert l’ARN interférent (ARNi), "mécanisme fondamental pour le contrôle des flux d’informations génétiques". Leurs travaux avaient été publiés en 1998 par la revue britannique Nature.

Andrew Fire, 47 ans, est professeur de pathologie et de génétique à l’université de médecine de Stanford (Californie). Craig Mello, 46 ans, est professeur de médecine moléculaire à l’université du Massachusetts (Worcester) et chercheur à l’Institut de médecine Howard Hughes.

Libération 03/10/06 – La Croix (Denis Sergent) 03/10/06 – Le Figaro (Jean-Michel Bader) 03/10/06

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

booties-2047596_1920

Choisir le sexe de son futur bébé : un marché de 500 millions de dollars

Aux Etats-Unis, sélectionner le sexe de son futur enfant dans le cadre d’une fécondation in vitro est légal. Un marché ...
hacker
/ E-santé

Ecosse : des données relatives à la santé mentale d’enfants divulguées

Le NHS Dumfries and Galloway a confirmé que des données relatives à la santé mentale d’enfants ont été publiées par ...
pape_francois
/ Fin de vie

Pape François : l’euthanasie est « un échec de l’amour »

S’adressant aux participants du symposium sur les soins palliatifs, le Pape a rappelé que l’euthanasie « n’est jamais une source ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres