Pour l’arrêt Perruche …

Publié le 8 Jan, 2002

Marcela Iacub, juriste et chargée de recherche au CNRS, estime qu’ ” il faut sauver l’arrêt Perruche.” 

 

Pour elle, par l’arrêt Perruche ” il n’y a pas de droit de ne pas naître, mais seulement le droit à être indemnisé d’un handicap congénital lorsque celui ci aurait pu être diagnostiqué .” Elle soutient que l’arrêt Perruche ” donne une nouvelle légitimité à l’avortement ” et n’hésite pas à affirmer que ” c’est pour le bien de l’enfant à naître que l’on peut substituer, à un embryon malade, un autre, par l’intermédiaire d’un avortement “. Ainsi, l’avortement est à considérer “comme un moyen de prévention des maladies, par substitution, si l’on peut dire, des embryons “.

Il faut ainsi comprendre que pour Marcela Iacub l’identité d’une personne ne doit pas se confondre avec “l’être biologique conçu dans des circonstances spatio-temporelles singulières” mais qu’il est plus ” sensé ” de considérer que ” l’identité d’une personne humaine lui vient de la manière dont elle s’inscrit dans un projet parental, de la parole d’autres personnes humaines, plutôt que des contingences biologiques de sa conception“.

Libération 08/01/02

Partager cet article

Synthèses de presse

Suicide assisté : deux médecins allemands condamnés
/ Fin de vie

Suicide assisté : deux médecins allemands condamnés

Un médecin allemand a été condamné à trois ans de prison après avoir aidé une femme atteinte de troubles psychiques ...
La PMA augmente le risque de placenta accreta
/ PMA-GPA

La PMA augmente le risque de placenta accreta

Selon une étude publiée le 29 mars 2024 dans la revue Nature, il existe un lien la PMA et le ...
Euthanasie : le Gouvernement équatorien publie des lignes directrices
/ Fin de vie

Euthanasie : le Gouvernement équatorien publie des lignes directrices

Le 12 avril, le Gouvernement équatorien a publié des lignes directrices pour la mise en œuvre de l’euthanasie ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres