PMA : des médecins hors-la-loi

Publié le 8 Juin, 2021

Bien que ces pratiques soient interdites en France, des médecins « effectuent déjà, de manière clandestine, des conservations d’ovocytes et des inséminations » pour des femmes célibataires ou homosexuelles. L’insémination est facturée en général comme une « échographie complexe », car c’est « à peu près l’équivalent en termes de temps passé », explique un médecin. Un acte qui sera remboursé par la Sécurité sociale.

« Je ne crois pas risquer la prison, mais je risque d’être radié de l’Ordre des médecins pour manquement déontologique, plus une amende de 75 000 euros », précise un gynécologue parisien au quotidien Libération. Le médecin a recours à la banque de sperme Cryos, basée au Danemark, pour procéder à des inséminations artificielles.

Ce type de pratique est en fait « passible de cinq ans de prison ». Cependant, « à l’heure actuelle, aucun gynécologue n’est poursuivi pour ces activités clandestines ».

 

Source : Le Point (08/06/2021) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres