Pilule et risque de caillot sanguin

Publié le : 8 novembre 2011

Fin octobre 2011, la Food and Durg Administration (FDA), agence américaine du médicament, publie de nouveaux résultats confirmant le risque accru d’accident thromboembolique lié aux pilules contenant de la drospirénone (Cf. Synthèse de presse du 21/06/11). Suite à une étude réalisée de 2001 à 2007, sur plus de 800 000 femmes, les contraceptifs dits "de 3ème génération" semblent être à l’origine d’un "plus grand risque de phlébite comparativement à des contraceptifs standards à faible dose". Si les anciennes pilules contenant du lévonorgestrel multipliait déjà ce risque par trois, les nouveaux contraceptifs le multiplient par six.

L’Agence européenne des médicaments était déjà parvenue au même conclusion en mai 2011, exigeant la mise à jour du "label d’avertissement". Cependant, il n’avait pas été jugé nécessaire d’en cesser la prescription.

Les contraceptifs directement mis en cause sont les pilules Yaz et Yasmin du laboratoire allemand Bayer, parmi les plus vendues (1.5 milliard de dollars de vente mondiale en 2010), le timbre contraceptif Ortho Evra de la firme Johnson and Johnson et l’anneau vaginal contraceptif menstruel NuvaRing du laboratoire Merck.

Le Figaro.fr (Aude Rambaud) 08/11/11 - L'Express.fr 28/10/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres