Philippines : opposition à la « santé reproductive »

Publié le : 3 février 2011

Dans une lettre pastorale, les évêques catholiques des Philippines ont réaffirmé leur opposition à la proposition de loi sur la "santé reproductive" ("Reproductive Health Bill") approuvée par le Comité pour la population et les relations familiales de la Chambre des représentants des Philippines. "Loin d’être simplement un problème pour les catholiques, la loi de Santé reproductive constitue une attaque majeure contre les valeurs humaines authentiques et les valeurs culturelles philippines que nous chérissons tous depuis des temps immémoriaux", rappelle la lettre.

La proposition de loi prévoit d’encourager la planification familiale par le recours aux moyens de contraception, de développer des cours obligatoires d’éducation sexuelle dans les écoles et d’imposer une politique de "famille idéale" composée des parents et de deux enfants.

Pour les évêques, il est contradictoire de vouloir "promouvoir" la santé reproductive par le développement de la contraception qui est, par définition, contre la procréation. Ils notent que ce n’est pas la surpopulation qui est à l’origine de la pauvreté, mais "des politiques de développement défectueuses, des politiques économiques mal avisées, l’avidité, la corruption, les injustices sociales (…)".

Le texte de loi doit passer en plénière au cours de la 15e session du Parlement philippin qui durera encore deux ans, mais selon les médias, le gouvernement fait progresser les choses avec "une rapidité extraordinaire".

Zenit (Isabelle Cousturié) 02/02/11

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres