Pays-Bas : un militant pour l’euthanasie reconnu coupable d’aide au suicide

Publié le : 20 mars 2012

Aux Pays-Bas, Gerard Schellekens, ancien président de la Fondation hollandaise pour la vie volontaire (Stichting Vrijwillig Leven), qui milite pour l’euthanasie aux Pays-Bas, a été reconnu coupable d’aide au suicide. Si l’euthanasie et le suicide assisté sont autorisés suivant certaines conditions dans le pays, M. Schellekens, aujourd’hui âgé de 75 ans, a violé ces conditions lorsqu’en 2007, il a conseillé puis "aidé" une femme de 80 ans à mourir. Du fait de sa mauvaise santé, le tribunal l’a condamné à seulement 12 mois avec sursis.

Les médecins de la femme concernée, qui était atteinte de Parkinson, avaient refusé de l’ "aider" à se suicider. M. Schellekens, qui n’est pas médecin, s’était alors impliqué dans le suicide de celle-ci. La Cour a souligné qu’il avait clairement agi en dehors du cadre juridique existant.
M. Schellekens envisagerait de faire appel à la Cour suprême des Pays-Bas.

Bioedge (Michael Cook) 16/03/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres