Pays-Bas : la loi autorise-t-elle vraiment les euthanasies pour « vie complète » ?

Publié le 8 Déc, 2017

Alors que le rapport annuel des Commissions régionales de contrôle de l’euthanasie (RTE) des Pays-Bas « indique que le nombre officiel des euthanasies a de nouveau augmenté en 2016 », leur président, Jacob Kohnstamm, « met en garde contre les incertitudes liées à l’application de la loi euthanasie ». Les patients sont toujours plus nombreux à recevoir une euthanasie parce qu’ils en ont « assez de vivre » ou qu’ils considèrent « leur vie complète ».

 

« Affirmer que sa vie est “complète” » relève d’une « souffrance existentielle ». Or les dispositions de la loi sur l’euthanasie des Pays-Bas, dont « l’un des objectifs (…) est de fournir une sécurité juridique pour les médecins », « n’ont jamais visé la fin de vie en raison d’une souffrance existentielle ».

 

Les RTE ont pour seul but de vérifier la conformité des acte d’euthanasie avec la loi et « force est de constater qu’aujourd’hui », la souffrance existentielle est un motif très souvent accepté. Aussi, « certaines voix s’élèvent aux Pays-Bas et font entendre qu’il ne revient pas aux commissions RTE “d’interpréter”, ni de redéfinir les critères légaux de l’euthanasie ».

 

 

Pour aller plus loin :

Malaise des psychiatres face à l’euthanasie aux Pays-Bas

Euthanasie : l’efficacité de la réglementation néerlandaise mise en doute

Euthanasie : Enquête criminelle aux Pays Bas contre un médecin

 

Institut Européen de Bioéthique (05/12/2017)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres