Parkinson et cellules adultes reprogrammées

Publié le 8 Avr, 2008

Selon une étude publiée dans les "Proceedings" de l’Académie des sciences américaine, Rodolf Janelisch et coll. (Cambridge, Massachusetts) auraient réussi à traiter des souris atteintes de la maladie de Parkinson en utilisant des cellules pluripotentes obtenues par reprogrammation de cellules cutanées adultes. Mais, selon les chercheurs, deux limites techniques demeurent avant que cette méthode puisse être appliquée à l’homme : "le protocole de reprogrammation des cellules cutanées adultes actuellement utilisé est potentiellement oncogène" et "l’administration de cellules reprogrammées non engagées dans la voie de différenciation risque de conduire à la formation d’un tératome".

Le Quotidien du Médecin (Elodie Biet) 08/04/08 – BioEdge 10/04/08 – Bio News 14/04/08

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Jersey : un pas de plus vers l'« aide à mourir »
/ Fin de vie

Jersey : un pas de plus vers l’« aide à mourir »

Mercredi, les responsables politiques de Jersey ont voté en faveur d'un projet visant à autoriser l'« aide à mourir » ...
booties-2047596_1920

Choisir le sexe de son futur bébé : un marché de 500 millions de dollars

Aux Etats-Unis, sélectionner le sexe de son futur enfant dans le cadre d’une fécondation in vitro est légal. Un marché ...
hacker
/ E-santé

Ecosse : des données relatives à la santé mentale d’enfants divulguées

Le NHS Dumfries and Galloway a confirmé que des données relatives à la santé mentale d’enfants ont été publiées par ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres