Our Body : une exposition qui dérange

Publié le 9 Juin, 2008

L’exposition anatomique, baptisée Our Body, à corps ouvert, présentée à Lyon depuis le 28 mai, a reçu un avis négatif de la part du Comité consultatif national d’éthique (CCNE).  Cette exposition présente 17 corps humains écorchés et une centaine d’organes. Pour son organisateur, Pascal Bernardin, il s’agit d’une exposition "éducative et artistique".

Sophie Joly, professeur de droit à l’université de Montpellier, explique que rien n’interdit une telle exposition sur le sol français dès lors que "les corps ont été donnés à des fins médicales, après consentement exprimé du vivant de la personne". Tout ce que l’on sait de ces corps est qu’ils sont originaires de la République populaire de Chine. Du côté Chinois, on assure que "les corps ont été donnés à la science en conformité avec la législation chinoise".

La Cité des Sciences qui avait été sollicité pour cette Exposition, avait préféré ne pas donner suite, après l’avis négatif rendu par le CCNE. Celui-ci développait quatre arguments :
– il estimait que "le non dit majeur" de l’exposition "est la prime au voyeurisme sous couvert de science" ;
– que l’exposition introduit "un regard techniciste" sur des corps "volontairement désingularisés" suivant "une approche qui n’est pas sans rappeler le traitement des cadavres dans les camps d’extermination lors de la dernière guerre" ;
– que "la prise de parti de cette exposition interroge, et peut heurter les convictions profondes" ;
– enfin, qu’"il serait naïf, faux et sans doute dangereux de laisser croire au public qu’il n’y avait jadis qu’une occultation de la mort et que nous parvenons enfin au dévoilement de la Vérité sur l’homme".

La Croix (Bénévent Tosseri) 09/06/08

Partager cet article

Synthèses de presse

IA : détecter une pathologie grâce à la voix ?
/ E-santé

IA : détecter une pathologie grâce à la voix ?

L’étude Colive Voice vise à comprendre comment certaines maladies peuvent avoir une influence sur nos intonations et le placement de ...
10_pma_don_sperme_anonyme
/ PMA-GPA

Belgique : il donne ses gamètes à la science et devient père de deux enfants

En Belgique, un homme a découvert que ses gamètes avaient été utilisés par un professeur d’obstétrique pour concevoir « au moins ...
Fin de vie : des députés dénoncent les lacunes de l’étude d’impact
/ Fin de vie

Fin de vie : des députés dénoncent les lacunes de l’étude d’impact

Dans une lettre adressée à la présidente de l’Assemblée nationale, sept députés dénoncent le manque de données chiffrées de l’étude ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres